screenshot d'ecosia, le moteur de recherche

Ecosia, le nouveau moteur de recherche qui agit en faveur de la biodiversité

De retour d’un voyage au Brésil en 2009, l’allemand Christian Kroll est bouleversé par les ravages de la déforestation qu’il a constatés. Il prend alors la décision d’agir et fonde Ecosia dont le but est de mettre les recherches sur le web au service…de la plantation d’arbres. Après un partenariat avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), Ecosia prend son envol et participe désormais à la reforestation de la planète en investissant au Pérou, au Burkina Faso, à Madagascar et dans treize autres pays. C’est une incroyable aventure qui a déjà permis de planter plus de 50 millions d’arbres en moins de dix ans. Ce moteur de recherche qui plante des arbres partout à travers le monde est de plus en plus populaires et le nombre de ses utilisateurs ne cesse de croître. Focus sur une exceptionnelle initiative 2.0 en faveur du climat et de la biodiversité.

Comment ça fonctionne ?

Le principe est simple, Ecosia est un méta-moteur de recherche : derrière ce mot compliqué se cache en réalité presque exactement la même chose que nos moteurs de recherche internet habituels. Ecosia utilise ainsi Bing, complété par ses propres algorithmes et des liens Yahoo pour fournir un résultat à toutes nos recherches.

L’initiative allemande, désormais implantée dans plusieurs pays, ne se contente pas de compenser le bilan carbone de son activité : elle pousse l’engagement jusqu’au bilan carbone négatif, c’est à dire qu’elle produit plus d’énergie, propre évidemment, qu’elle n’en consomme. Comment est-ce possible ? Tout simplement par l’utilisation d’une centrale solaire et une activité entièrement dédiée à la plantation d’arbres pour lutter contre la déforestation mondiale. Toute son activité, celle de ses serveurs et de ses clients, sont ainsi compensées à plus de 100% grâce notamment à son partenariat avec le groupe myclimate. 

Ecosia se veut aussi une entreprise à projet social et transparent. Elle ne collecte donc pas, à l’inverse de nombreux moteurs de recherche, de données personnelles et veille scrupuleusement au respect de la vie privée de ses utilisateurs. Elle offre notamment la possibilité d’être utilisée via Chrome avec les mêmes garanties de confidentialité. Pour ce qui la concerne, en revanche, elle déploie une transparence qu’elle souhaite exemplaire. Ainsi, grâce à la publication annuelle de ses comptes sociaux et des reçus de plantations arboricoles, il est possible de connaître avec précision la destination des fonds qu’elle récolte via son moteur de recherche.

Vous pouvez tester le moteur de recherche ici !

Des résultats exceptionnels

Par sa simplicité et son efficacité, Ecosia a su séduire une audience de plus en plus large de citoyens prêts à accomplir des gestes du quotidien au service de la biodiversité. Ainsi, ce moteur de recherche d’un genre nouveau culmine à 8 millions de visiteurs mensuels, dont un quart de Français ! Et le trafic, donc la plantation d’arbres, ne cesse de croître.

Il faut dire qu’Ecosia a su très tôt diversifier son offre pour permettre à chacune et à chacun de participer concrètement à la mobilisation pour la sauvegarde de la biodiversité. Les extensions Google ou Yahoo permettent notamment d’utiliser une fonctionnalité très pratique : les Ecolinks. A l’origine fonctionnalité native d’Ecosia, ces liens sont désormais disponibles après activation sur les moteurs de recherche, et permettent de faire un don lors d’un achat en ligne.

Concrètement, combien faut-il réaliser de recherches en ligne pour financer un arbre planté en Ethiopie ou au Burkina ? Environ 45 recherches suffisent pour cela. Un rapide calcul montre donc que plusieurs milliards de recherches ont été effectuées pour atteindre les 50 millions d’arbres déjà plantés depuis la création d’Ecosia. Cette reconnaissance internationale a également atteint la presse traditionnelle puis le prestigieux quotidien britannique The Guardian a écrit à propos de ce projet étonnant : “En faisant d’Ecosia votre moteur de recherche, vous agissez en faveur de l’environnement à chacune de vos recherches ». Evidemment, le moteur de recherche est fortement prisé par la nouvelle génération très concernée par le climat : les youtubeurs Max Bird, Doc Seven ou encore Enjoy Phoenix ont ainsi mis Ecosia à l’honneur dans plusieurs messages et vidéos.

Cela devrait permettre à Ecosia d’atteindre ses ambitieux objectifs. Le moteur de recherche écologique s’est fixé un but à 10 chiffres puisqu’elle a d’ores et déjà annoncé vouloir planter un milliard d’arbres d’ici à 2024. Ecosia est exactement le type d’initiative qui permet de lier préoccupations locales et problèmes globaux, et de joindre l’utile à l’agréable en finançant des initiatives responsables du point de vue social et environnemental. Il y a fort à parier que sa simplicité d’utilisation et son action concrète en faveur de la biodiversité lui permettront de conquérir rapidement plusieurs millions de nouveaux utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *